dimanche 21 janvier 2018

PREMIERES LIGNES #1

Hello mes amis lecteurs,

Je reprends sur le blog un rendez-vous littéraire qui m'a fort séduit. Il est issu du blog Ma Lecturothèque et repris par le blog Bettierosebooks.

Voici le principe de « Premières Lignes » expliqué par la créatrice du rendez-vous :

Chaque semaine, je prends un livre et je vous en cite les premières lignes du récit. Mettez le lien de votre RDV en commentaire de l’article, et je dresserai une petite liste. Elle est actualisée chaque semaine en fonction des participant.e.s.
Il s'agit mon premier rendez-vous que vous aurez la possibilité de retrouver sur mon blog tous les mardis, ici même. 

C'est parti les amis,
Car pour commencer, j'ai décidé de vous faire découvrir un roman que j'ai hâte également de lire, il s'agit de Six Of Crows de Leigh BARDUGO le tome 1.


1. JOOST

Joost avait deux problèmes ; la lune et sa moustache.
Il aurait déjà dû être en train de faire ses rondes dans la maison de Hoede, mais il venait de passer les quinze dernières minutes à tourner autour du mur sud-est des jardins, cherchant en vain quelque chose de romantique et d'intelligent à dire à Anya.
Si seulement elle avait les yeux bleus comme la mer ou vert émeraude. Mais non, ils étaient marron, adorables, rêveurs... marron chocolat fondu ? Marron pelage de lapin ?
- Dis-lui juste que sa peau est pareille à la lune, lui avait conseillé son ami Pieter. Les filles adorent ça.
La solution parfaite, mais le temps sur Ketterdam ne jouait pas en sa faveur. Aucune brise n'avait soufflé depuis le port ce jour-là, et un brouillard gris laiteux enveloppait d'humidité les canaux de la ville et les allées sinueuses. Même ici, entre les manoirs de Geldstraat, l'air était chargé de l'odeur du poisson et de l'eau de cale. La fumée des raffineries dans les îles alentour recouvrait le ciel nocturne d'une brume saumâtre. La pleine lune ressemblait moins à un bijou qu'à une cloque prête à être percée. 

 Je m'explique sur ce choix. Il s'agit d'un livre que je n'ai pas encore lu mais dont j'ai beaucoup entendu parler et que j'avais très très envie de me procurer. Vous l'aurez compris, c'est chose faite ! Il ne me reste plus qu'à le dévorer !! je reviens très vite vous en parler à travers une chronique courant février / mars je pense.

En attendant, je vous dis à bientôt sur le blog (prochain rendez-vous #2 dimanche 28 janvier).

Nefertiti.


"Le Gang des rêves" de Lucia Di Fulvio

Nous ne parlons plus de ce roman qui a fait couler de l'encre tellement il est attachant ...et je ne parle que du roman là ...imaginez les personnages...

Hello les amis,

Vous l'aurez compris cette fois nous nous retrouvons pour parler de la petite perle du moment, j'ai nommé le Gang des rêves, c'est parti ...

Auteure ; Lucia Di Fulvio
Aux éditions Pocket
942 pages 
Publié le 04/05/2017
Littérature italienne


Résumé 

 New York ! En ces tumultueuses années 1920, pour des milliers d'Européens, la ville est synonyme de " rêve américain ". C'est le cas pour Cetta Luminata, une Italienne qui, du haut de son jeune âge, compte bien se tailler une place au soleil avec Christmas, son fils. Dans une cité en plein essor où la radio débute à peine et le cinéma se met à parler, Christmas grandit entre gangs adverses, violence et pauvreté, avec ses rêves et sa gouaille comme planche de salut. L'espoir d'une nouvelle existence s'esquisse lorsqu'il rencontre la belle et riche Ruth. Et si, à ses côtés, Christmas trouvait la liberté, et dans ses bras, l'amour ? 


Mon avis

Pour ce livre, l'histoire est simple... parfois nous disons que les réseaux sociaux sont néfastes mais pas toujours...la preuve, ils l'ont permis de connaître ce roman à travers les avis, les photos etc et à faire monter l'envie de me plonger moi-même dans ce roman.

Nous suivons une maman Cetta ainsi que son fils Christmas où ils vivent en Italie avant d'arriver à NY.
Les débuts du livre sont assez difficile, l'auteure donne le ton assez rapidement par le viol de Cetta (qui est encore, à ce moment là, en Italie).
Finalement, nous apprenons à connaître cette maman qui travaille pour faire vivre son enfant et, bien entendu, qui ne fait pas un travail facile (sinon ça ne serait pas drôle).

Ensuite Christmas grandit et nous le suivons à travers ses péripéties volontaires ou non et sa propre évolution. Il a différents chemins tracés devant lui, pour connaître celui qu'il a choisi de suivre, il faut lire le roman. Je ne vous dis pas tout !

Les personnages sont extraordinaires. Ils sont tellement bien travaillés et imaginés qu'on pense presque vivre avec eux.

La plume de l'auteure est un plaisir de lecture que nous voudrions dans tous les romans. Les phrases sont bien construites et le temps passe vite qu'on a envie de le ralentir pour savourer encore et encore...

Si je devais énoncer un point négatif (et oui ça arrive les amis). Je dirais les quelques longueurs avant la fin du roman. Mais je veux dire qu'il s'agit juste d'un petit passage sur les 942 pages qui composent ce fabuleux roman sur New York dans les années 1920.

Noël arrive, profitez s'en !!!

Pour aller plus loin


L'auteure vient de sortir "Les enfants de Venise"... à découvrir rapidement !!!

Je souhaite donner la note de 5/5 à ce roman que j'ai adoré découvrir et que je conseille fortement mais ça vous l'aurez compris ;-)

A très vite les amis !!


mardi 5 décembre 2017

"Le joueur de billes" de Cecelia AHERN

Hello les amis,


Nous nous retrouvons en ce mois de décembre 2017 pour une nouvelle chronique sur le blog
Je dirais que pour moi, il s'agit d'un titre qui ne paye pas de mine mais d'une histoire qui déchire !!
C'est parti...


Cecelia AHERN
245 pages 
Editions Milady
Lecture Netgalley
Publié le 17/11/2017
18.20€




Résumé du roman


Les souvenirs oubliés sont les plus importants

« Qui était mon père ? Qui est-il ? Cet homme avec qui j'ai grandi et dont tout le monde a une image différente. Les paroles de Regina me hantent : c'est un menteur. Aussi simple que ça. Je suis en colère, et le pire, c'est que je ne peux même débarquer à l'hôpital pour lui demander des comptes. L'homme qu'il est devenu a oublié. Comme c'est commode. »

Et si n'aviez qu'une journée pour découvrir qui vous êtes vraiment ?

Lorsque Sabrina Boggs tombe par hasard sur une mystérieuse collection de billes ayant appartenu à son père, elle réalise soudain qu'elle ne sait rien de l'homme avec qui elle a grandi. Et cet homme dont la mémoire part à la dérive ne peut pas l'aider : il a lui-même oublié qui il était.

Sabrina ne dispose que de vingt-quatre heures pour déterrer les secrets de l'homme qu'elle croyait connaître. Une journée à exhumer des souvenirs, des histoires et des gens dont elle ignorait l'existence. Une journée qui va la changer, elle et les siens, à jamais.


Mon avis

 Lorsque j'ai choisi ce roman, je dois vous avouer que j'ai d'abord beaucoup aimé sa couverture. Le titre, en revanche, m'attirait un peu moins... c'est vrai non ? les billes ce n'est plus la mode dans les cours d'école.
Et pourtant... j'ai été emportée dans cette histoire... deux histoires plus précisément en parallèle qui finalement se regroupe.

Fergus (j'adore son petit prénom), le père de Sabrina (la jeune femme que nous allons plus particulièrement suivre) est très attachant...par sa passion ... les billes mais aussi par son histoire !

Mais avant de comprendre vraiment dans quelle histoire nous sommes tombés, ce qui est drôle, c'est qu'au début du roman, il est question d'un joueur de billes et d'une jeune femme dont le métier est la surveillance dans une piscine. Nous sommes alors loin du compte les amis.
Finalement le début un peu spécial suscite de la curiosité et donne envie de découvrir en profondeur les raisons de cette entrée en matière... je n'ai en aucun cas été déçu...

La plume de l'auteure est très agréable et je peux vous dire que je n'ai constatée, pour ma part, aucune longueur dans ce roman. Il est très bien écrit à mon sens et extrêmement bien construit. L'histoire a du sens et c'est ce qui donne envie de le dévorer.

Une histoire prenante et des personnages très attachants et une intrigue curieuse... voilà les ingrédients pour faire de ce livre une petite perle.

Les retours sur le roman (des retours qui parlent d'eux même) :

« Un roman habilement construit, plein de saveur et émouvant. » Daily Mail

« Une exploration poignante de la relation père-fille. » Woman & Home

« Ce roman magnifique est à la fois une invitation à méditer et une ode à la vie. » Sunday Express

« Un charme irrésistible » Grazia

Pour aller plus loin 



Aussi et pour toutes les raisons évoquées, je souhaite donner la note de 5/5 à ce roman, c'est une grosse surprise et un réel plaisir de s'y plonger. j'en profite pour remercier Netgalley ainsi que les éditions Milady pour m'avoir permis de découvrir le roman de Cecelia Ahern.

A très vite les amis pour une nouvelle chronique sur le blog !!!!


La ferme du bout du monde de Sarah VAUGHAN

Hello les amis,

Alors cette fois, je vous présente un roman pas comme les autres, un roman qui se passe à la ferme en Angleterre dans un endroit éloigné de tout... mais pas des ennuis !!
Ce n'est pas un coup de cœur mais néanmoins c'est un roman qui a été très plaisant à lire...du début à la fin.

 Éditions Préludes
448 pages
16.90€
Sortie le 5 avril 2017

Résumé du roman

Cornouailles, une ferme isolée au sommet d’une falaise. Battus par les vents de la lande et les embruns, ses murs abritent depuis trois générations une famille… et ses secrets.1939. Will et Alice trouvent refuge auprès de Maggie, la fille du fermier. Ils vivent une enfance protégée des ravages de la guerre. Jusqu’à cet été 1943 qui bouleverse leur destin. Été 2014. La jeune Lucy, trompée par son mari, rejoint la ferme de sa grand-mère Maggie. Mais rien ne l’a préparée à ce qu’elle y découvrira. Deux étés, séparés par un drame inavouable. Peut-on tout réparer soixante-dix ans plus tard ?
Après le succès de La Meilleure d’entre nous, Sarah Vaughan revient avec un roman vibrant.

Destinées prises dans les tourments de la Seconde Guerre mondiale, enfant disparu, paysages envoûtants de la Cornouailles, La Ferme du bout du monde a tout pour séduire les lecteurs de L’Île des oubliés, d’Une vie entre deux océans et de La Mémoire des embruns.

Mon avis sur le roman

Quel plaisir de mettre plongée dans ce roman et pour cela je remercie Myriam de la chaîne un jour un livre qui m'a donné envie de le découvrir.

Il suffit de combiner un secret de famille, un chamboulement dans une vie et une trahison pour réunir finalement cette même famille.

J'ai beaucoup apprécié ce livre car, tout d'abord, une intrigue se prolonge tout au long de ce roman et donne envie d'aller au bout de chaque chapitre, du livre tout simplement.

Les personnages sont agaçants pour certains...attachants pour d'autres... le tout est passionnant et vraiment, nous avons vraiment l'impression d'être dans cette ferme et de vivre avec cette famille et les secrets de cette dernière.

Voici quelques avis récoltés sur le roman :

Un livre que vous ne voudrez plus quitter. Marie Claire

Bouleversant. Woman Magazine
"J'ai apprécié l'écriture douce et poétique de Sarah Vaughan. Elle a su me transporter dans son univers dès les premières lignes et je n'avais pas du tout envie d'en sortir. Je me suis régalée avec cette lecture pleine d'émotions et de sensibilité. Une lecture à recommander à ceux qui aiment les belles histoires un peu tristes, pleines d'amour et de romantisme. J'ai adoré le cadre de ce roman. Les Cornouailles m'ont fait rêver !"


Pour aller plus loin 

https://www.amazon.fr/Ferme-bout-monde-Sarah-Vaughan/dp/2253107867/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1512461048&sr=8-1&keywords=la+ferme+du+bout+du+monde

"La ferme du bout du monde" est le deuxième roman de l'auteure, son premier étant "La meilleure d'entre nous" paru aux éditions Livre de poche, dont voici le lien :

https://www.amazon.fr/Meilleure-dentre-nous-Sarah-Vaughan/dp/2253070815/ref=pd_sim_14_1?_encoding=UTF8&psc=1&refRID=GQHPTHB2B72DZP6YBF9R 


 Aussi, pour le plaisir que j'ai ressenti en lisant ce roman et la plume très agréable de l'auteure, je mets la note de 4.5/5.
Vous comprendrez donc que vous ne pouvez pas passer à côté de cette petite merveille pour Noël.

A très vite les amis !!!

dimanche 8 octobre 2017

"Fourrure" d'Adélaïde de Clermont-Tonnerre

Hello les lecteurs,

Gros coup de cœur les amis !!!
Voici un roman qui "oh mon dieu" est super !!! Il s'agit d'une petite pépite que j'avais réellement hâte de vous présenter tellement il est "grave bien" !! oh désolé, je me lâche mais vraiment si vous ne l'avez pas lu, je vous le dis, ce n'est pas acceptable...moi personnellement, je n'ai pas été déçue...je vous explique tout ça en dessous ;-)



Auteur : Adélaïde de Clermont-Tonnerre
544 Pages
Editions Livre de poche
8.30€
Prix maison de la presse 2010
Sortie le 1 juin 2011
 Littérature et documents


Résumé du livre

C’est en passant devant un kiosque à journaux du boulevard Pierre-Seymard, à Nice, qu’Ondine apprend le suicide de sa mère, la grande écrivaine Zita Chalitzine. On l’a retrouvée dans une voiture enveloppée dans un magnifique manteau de fourrure blanc. Zita, qui avait passé sa vie à faire scandale, ne se départ pas de sa réputation. Et juste avant de disparaître, elle faisait encore parler d’elle : elle n’aurait été qu’un prête-nom aux livres qui ont fait son succès. Ondine ne veut rien savoir de sa génitrice qui n’a été qu’une pâle imitation de ce que devrait être une mère et qui n’a jamais voulu lui dire qui était son père.
Et pourtant, en rangeant les affaires de Zita, après l’enterrement, Ondine découvre le dernier livre de sa mère, non publié, son autobiographie.
Le lecteur entre alors de plein fouet dans la vie extraordinaire de Zita, petite fille pauvre, élevée dans la loge de son énorme mère, Madame Lourdes.
Devenue la protégée de la famille propriétaire de l’immeuble dans lequel elle vit, elle découvre la haute société, la vie facile de ceux qui ont les moyens, la culture, la finesse. Après son bac, elle gagne son indépendance en devenant une des filles de Madame Claude et par la même occasion la maîtresse du grand auteur Romain Kiev. Coqueluche du tout-Paris des années 1970, elle illustre ce temps où tout était possible.
Les fêtes, les drogues, Yves Saint-Laurent, les belles voitures, on suit Zita dans un tourbillon d’avant crise. Mais aussi dans sa chute, dans sa déchéance. Lorsque l’on est monté si haut, on ne peut que redescendre très bas.

Mon avis  

Elle découvre la mort de sa mère lors d'un passage devant un journal de Nice Matin. Elle doit l'annoncer à sa grand-mère, la mère de Zita. Malgré toute la haine qui s'est installée entre elles, elle va vouloir savoir...

L'auteur a su m'accrocher dès les premiers mots de ce roman. Et le style d'écriture est fabuleux. Je suis totalement sous le charme des personnages que je découvre au fur et à mesure. Des personnages que, dès que je ferme le livre, j'ai hâte de retrouver et découvrir encore plus...

C'est simple les amis, lorsque j'ouvre ce roman et que je commence à le lire, j'ai un mal fou à me stopper. Je peux même vous dire que je prends sciemment mon temps...tellement je souhaite que ce livre se prolonge ... quel bonheur !

Zita est une femme de caractère et à chaque page nous l'a découvrons comme doit la découvrir sa fille...ses amours, ses regrets, ses bonheurs...
A travers ses mots, Zita nous fait découvrir la vie qui a été la sienne pendant sa jeunesse, son adolescence, sa vie d'adulte... j'ai hâte sans avoir hâte d'arriver au bout de ce roman.

Chaque personnage du roman que nous découvrons, au fils de la lecture, démontre leur caractère...attachant, énervant, extravagant...  Ils sont tellement bien décrits, qu'il est facile, pour le lecteur, de se faire une idée sur la position qu'ils entretiennent dans le roman. Un vrai bonheur !!!

Ce roman est finalement un mélange entre la mort et la réconciliation, entre des excuses et les aléas de la vie.
J'ai adoré la fin de ce roman grâce à laquelle nous pouvons comprendre beaucoup d'éléments et changer de sentiments à l'égard de l'héroïne Zita.

Je ne vous en dis pas trop car "Fourrure" mérite vraiment à être lu !!

je souhaite attribuer la note de 5/5 à cette lecture.


 Pour aller plus loin

Adélaïde  Clermont de Clermont-Tonnerre a également écrit "Le dernier des nôtres" et sorti en poche le 23 août dernier.

Avis récoltés sur le roman :

"J'apprécie beaucoup l'écriture de cette romancière dont les premières pages accrochent très vite dans les deux romans qu'elle a publiés. Les univers sont toutefois bien différents. A lire vraiment !
J'attends impatiemment son prochain ouvrage."


Sur cette superbe découverte, je vous laisse à la lecture du roman et vous dit à bientôt pour un nouvel article sur le blog.

mercredi 4 octobre 2017

Un plaisant retour vers le passé

Hello les lecteurs,

Je l'ai lu au mois de juillet et je ne vous le présente que maintenant, j'ai honte car, comme vous allez pouvoir le constater par vous même, j'ai adoré ce petit retour vers le passé.

C'est parti les amis ... il s'agit d'un roman historique, un roman qui parle de Louis XVI et de sa famille, un roman prenant !! Et les petits cœurs, que vous pouvez noter en dessous, signifient tout simplement qu'il s'agit d'un coup de cœur. Je vous explique tout cela en dessous ;-)


"Mousseline la sérieuse" de
Sylvie Yvert
352 pages
sortie le 07 mars 2017
éditions Pocket 
7.40 €



Résumé du roman

Marie-Antoinette, sa mère, la surnommait " Mousseline la Sérieuse ". Et en effet, Marie-Thérèse-Charlotte de France ne se départit jamais d'une certaine tristesse, d'un goût pudique pour la solitude. Est-ce d'avoir vécu tant d'épreuves ? L'irruption brutale de la Terreur révolutionnaire dans une enfance dorée, l'exécution de ses parents, la mort de son jeune frère Louis XVII... Tellement de souffrances accumulées dès le début de son existence. Elle seule survécut à la prison du Temple, fut bannie, vécut 73 ans et trois révolutions. Les pages les plus tourmentées de l'Histoire de France s'écrivirent sans elle : c'est cet affront qu'elle lave ici, à l'encre de ses larmes. 

 Mon avis 

"Quel livre", voilà ce que je me suis dit en fermant le roman de Sylvie Yvert.

J'avais très envie de me replonger dans un roman historique et pour être honnête une seule photo sur instagram m'a fait chuter.
Dans ce roman, nous découvrons la dure réalité de la fin de Louis XVI et de sa famille à travers les paroles de sa fille qui porte le titre du livre Mousseline la sérieuse.
Nous vivons au rythme des trahisons, des tristesses de l'enfermement, des secrets et de la mort. Il est vraiment très prenant, très difficile sur certains passages car, que nous soyons "pour" ou "contre" les agissements de ce roi, il s'agit au final d'une famille déchirée.

Parfois je ressentais les tensions, les étourdissements, les silences des nombreuses captivités de Marie-Thérèse-Charlotte de France. Des moments où beaucoup de personnes auraient rendu l'âme par la dureté de la situation...des personnes qui auraient sûrement abandonné. Mais elle a tenu bon malgré l'isolement... L'auteur démontre de cette jeune fille à une force de caractère indéniable ... On se demande à quel moment elle a pu se dire cette phrase "je suis heureuse" parmi toutes ses humiliations, les trahisons etc ...

L'histoire est donc racontée du début à la fin par Marie-Thérèse-Charlotte de France et à travers ses mots, ses pensées. Par ses propos, elle nous transmet ses sentiments tout au long de ce roman et à chaque élément de l'histoire (très éloigné du bonheur) . C'est un point que j'ai assez apprécié, ça change de certains romans historiques que je qualifierais "d'ennuyants". Il m'a même réconcilié avec ce genre littéraire car j'ai savouré chaque mot, chaque phrase et chaque page de ce roman. Je n'ai maintenant qu'une envie...en savourer beaucoup d'autres.

Je voulais noter l'importance de ce roman à travers les mots du magazine Figaro Histoire :
" Avec beaucoup de sensibilité et de délicatesse, Sylvie Yvert prête sa plume élégante à Mme Royale dans ce récit écrit à la première personne, pour raconter la vie aux douleurs indicibles d'une femme de France hors du commun."

Pour rédiger mon avis, je me suis attachée au roman et non à l'histoire que je connais que trop peu pour juger.

Je souhaite attribuer à ce livre la note de 5 sur 5. Les raisons sont détaillées ci-dessous. Je vous invite, pour les passionnés de roman historique, à vous lancer dans sa lecture.

Pour aller plus loin

dimanche 1 octobre 2017

"Révoltées" de Carole Trébor

Hello les lecteurs,

Me revoilà cette fois avec un genre de livre que je n'ai pas pour habitude de lire. Il s'agit d'un livre historique et plus particulièrement concernant la période de la révolution russe en 1917.
Je vous laisse découvrir mon avis.

 De Carole Trébor
256 pages
Edition : Rageot
Sortie le 04 octobre
13.90€

 Résumé du roman

Octobre 1917, Moscou.
La révolte gronde. Dans un monde en guerre, les Russes réclament la paix et contestent le pouvoir en place.
Tandis que Tatiana rejoint un groupe de jeunes artistes qui rêvent de balayer l’ordre établi, sa sœur Lena prend les armes avec les révolutionnaires.
Bientôt Piotr, leur ami d’enfance, s’engage à son tour.
Se battront-ils du même côté des barricades  ?


 Mon avis

Un roman sur la révolution russe, un roman qui est prenant de part le côté historique que par l'histoire de ces jeunes filles qui évoluent dans ce roman.

Mais attention, dans ce roman de 200 pages environs nous ne suivons pas uniquement des batailles mais nous vivons au rythme de deux jeunes filles prénommées Lena et Tatiana. Il s'agit de fausses jumelles dont l'une se bat et l'autre chante. Elles ont tout de même un point en commun...elles aiment profondément Babouchka, leur grand mère. D'ailleurs nous pouvons assister à des scènes entre toutes les 3 que je trouve réellement très touchantes... à travers les mots de l'auteure, nous sentons l'amour que les deux jeunes filles éprouvent pour Babouchka et inversement. Nous ressentons énormément l'inquiétude de cette dernière lorsque la plus rebelle des deux met sa vie en danger pour défendre ses croyances.

L'écriture est rythmée et je n'ai pas trouvé le temps long un seul instant lors de ma lecture. Les pages défilent assez vite tellement nous rentrons dans l'histoire, il faut en profiter dès les premières minutes de lecture.
Cela m'a également permis de me renseigner sur cette partie de l'histoire, que je dois vous avouer connaître trop peu.

Les deux principales protagonistes sont passionnantes, enivrantes et courageuses, j'ai un sentiment assez spécial tout au long du roman, j'avais envie de les aider... de sauter dans l'histoire et de leur apporter mon aide. 

Concernant le style d'écriture, celui-ci est assez facile à s'approprier et j'ai pu jouir d'un glossaire à la fin du livre, ce qui n'est en aucun cas négligeable.

J'ai été entraînée dans l'histoire sans m'en rendre compte et je vivais l'histoire comme si je faisais partie de la fratrie des deux jeunes sœurs Lena et Tatiana et j'ai dû faire face à l'inquiétude de Tatiana (vous comprendrez en lisant le roman, je ne veux pas tout vous dire les amis).

Bien sûr l'ambiance est très noir car nous sommes au sein d'une bataille entre les bolcheviks et les junkers donc en pleine révolution russe. Mais j'ai trouvé de la lumière grâce aux sœurs que je n'avais pas envie de quitter à la fin du livre.

Tatiana a un caractère plus posé, plus mature. Alors que Lena est beaucoup plus rebelle. Toutes les deux se caractérisent par leur gentillesse et leur dévouement général. 

Le titre m'a beaucoup plu et m'a interpellé parmi toutes les possibilités que nous avons sur le site Netgalley France.
Il est percutant et définit relativement bien l'ambiance générale du livre. 

Ce roman n'est pas un coup de cœur, j'ai cependant pris beaucoup de plaisir à le lire. je le conseille aux passionnés d'histoire ainsi qu'aux curieux de manière générale.

samedi 12 août 2017

"Le souffle des feuilles et des promesses" de Sarah McCOY

Hello les amis lecteurs,

Je suis très contente de vous retrouver pour une nouvelle chronique cette fois. Il s'agit d'une superbe découverte. J'avais hâte d'écrire sur ce roman. Alors mettez vos lunettes et c'est parti :

Sarah McCOY
sortie le 1er juin 2017
Michel LAFON
333 pages
21.95€ sur amazon Grand format
Romance



Résumé du roman 

Hallie Erminie, issue d'une famille de planteurs du Kentucky, est une jeune femme de caractère qui adore écrire. À New York, où elle s'est mis en tête de trouver un éditeur qui publierait son premier roman, elle fait la connaissance de Post Wheeler, un journaliste célibataire et fier de l'être. Tous deux discutent à bâtons rompus de la vie culturelle new-yorkaise, bouillonnante en cette fin de XIXe siècle, et s'attachent l'un à l'autre sans oser se l'avouer. Malheureusement, quand Post part pour l'Alaska du jour au lendemain, la possibilité d'une histoire d'amour s'évanouit.
Commence alors un chassé-croisé qui durera une dizaine d'années, des États-Unis à l'Italie en passant par l'Angleterre ou la France. Tandis que Hallie Erminie rencontre le succès grâce à ses livres, Post Wheeler se destine finalement à une carrière politique. À chacune de leurs rencontres, les sentiments des deux jeunes gens grandissent mais le destin semble peu enclin à les réunir. Oseront-ils s'avouer leur amour ? 

Ma chronique, Mon avis

Une romance à vous couper le souffle, en tout cas, mon souffle a bien été coupé... avec de la passion, des non-dits, de l'amour et une aventure littéraire qui rendrait jaloux les auteurs les plus connus (ohh je plaisante voyons, ne prenez pas la mouche).
Lorsque j'ai refermé ce roman...j'étais encore envahie de la passion de cette romance et de l'amour que j'ai perçue à la fin, sur les dernières pages, les derniers mots. La plume de Sarah McCOY est juste majestueuse et les personnages sont enivrants, passionnants et passionnés.
 
Aussi, vous l'aurez compris les amis, j'ai adoré ce livre. 
Voici quelques mots pour résumé :
Hallie Erminie rêve d'être un jour publiée, elle a toujours écrit et partout. Alors un jour il tente, elle part pour NY et elle y rencontre du beau monde. Grâce à l'une d'elle, elle fait la connaissance de Wheeler, un personnage un peu sauvage d'ailleurs...elle y voit un futur mais ça sera beaucoup que cela.

L'auteure Sarah McCOY nous emmènera dans différentes aventures livresques, amoureuses et solitaires avec, tout au long du roman, le point de vue des deux protagonistes. J'aime assez ce format car nous pouvons connaître les secrets de Hallie et Post Wheeler... avant même qu'ils se doutent du futur.

Vous l'aurez compris, ils se cherchent tous les deux et nous, lecteurs, nous avons envie que cela continue encore et encore... ce petit jeu est assez excitant finalement. Je dois aussi vous avouer que je n'avais pas envie que ce manège s'arrête car je n'avais pas envie d'arriver à l'avant dernière et à la dernière page de ce magnifique roman. C'est malheureusement la crainte des lecteurs lorsque nous tombons sur un chef d’œuvre de cette envergure.

Autre élément qui m'a attiré et m'a donné envie de plonger dans ce livre. Il s'agit du titre du roman. celui-ci est à la fois poétique, généreux et assez prometteur. Nous ne pouvons qu'adhérer à cette poésie lorsqu'on découvre ce qu'il se cache derrière cela.

J'ai d'ailleurs tellement apprécié cette lecture que j'ai même poussée jusqu'aux remerciements et là, qu'est-ce que je lis, les personnages de Hallie et Wheeler ont vraiment existé... quel bonheur !!! Je dois dire que cela rend cette romance encore plus belle à mes yeux, encore plus vraie ...( mais Elle est vraie ;-) )



Pour aller plus loin

Sarah McCOY m'a tellement fait vibré dans ce roman que je vais me programmer quelques autres lectures.
Elle est déjà l'auteure de plusieurs romans tels que :
- " Un parfum d'encre et de liberté" en format poche depuis le 02 février 2017 à 8.00€
- "Un goût de cannelle et d'espoir" en format poche depuis le 02 avril 2015 à 8.20€ 


Remerciements et note attribuée

Je remercie NetgalleyFrance pour la possibilité qu'ils nous offrent, grâce à la confiance des éditeurs, de découvrir tous les jours un peu plus de chef d’œuvres tel que "Le souffle des feuilles et des promesses" de Sarah McCOY.

Et bien sûr, je remercie les éditeurs, les maisons d'éditions, pour la confiance qu'ils nous accordent à chaque accord suite aux demandes de livres sur le site https://www.netgalley.fr/.

Je souhaite attribuer, sans grande surprise, la note de :

 

En attendant, le prochain rendez-vous sur le blog, je vous souhaite de belles lectures et vous dit à très bientôt les amis.

mercredi 9 août 2017

#2 Rendez-vous littéraire ; envie de le lire

Hello les amis,

J'ai décidé et eu envie également de lancer "un rendez-vous littéraire". En quoi cela consiste : et bien c'est simple, tous les mercredis j'irai piocher (et fouiller) sur les sites des Jd'édition afin de trouver le livre qui me donne envie de le découvrir. 
Cela peut être fastidieux étant donné la masse de sortie qu'il y a et qui existe déjà. Aussi, la sélection ne va pas être simple.

Bien sûr, il conviendra de répondre à des questions...afin de comprendre pourquoi celui-ci et pas un autre !
C'est parti :


Mercredi 9 août 2017

 J'ai donc décidé de piocher dans mes dernières acquisitions, car j'ai trop hâte de le lire... Il s'agit de "La ferme du bout du monde" de Sarah VAUGHAN.
Aux éditions Préludes
LA FERME DU BOUT DU MONDE
Sarah VAUGHAN
445 pages



Le résumé de la quatrième de couverture

Cornouailles, une ferme isolée au sommet d'une falaise. Battus par les vents de la lande et les embruns, ses murs abritent depuis trois générations une famille...et ses secrets.

1939. Will et Alice trouvent refuge auprès de Maggie, la fille du fermier. Ils vivent une enfance protégée des ravages de la guerre. Jusqu'à cet été 1943 qui bouleverse leur destin.

Ete 2014. La jeune Lucy, trompée par son mari, rejoint la ferme de sa grand-Mère Maggie. Mais rien ne l'a préparée à ce qu'elle va y découvrir.
Deux étés, séparés par un drame inavouable. Peut-on tout réparer soixante-dix ans plus tard ?




Pourquoi ai-je choisi ce roman :

Nous ne choisissons jamais un livre au hasard...quoique...lorsqu'on nous marchons parmi les rayons dans les librairies, il peut arriver qu'un couverture nous interpelle et alors il se retrouve aussitôt dans nos mains.

Mais STOP, ce n'est pas le cas pour celui-là, ne vous enflammez pas les amis !
J'ai connu ce livre, sorti en avril 2017, grâce à la chaîne Booktube de Myriam (Un jour, un livre) que j'adore évidemment.
Si je me rappelle bien, Myriam ne l'a pas forcément apprécié...cependant, en lisant à la fnac, le 05 août dernier le résumé, j'ai eu envie de le découvrir. Bien sûr vous vous doutez bien que je vous en dirai des nouvelles, dès que je l'aurai dévoré entièrement.

Vous l'aurez compris, je ne peux pas trop m'étaler sur ce roman car je ne l'ai pas encore lu. Néanmoins, le résumé m'intrigue assez...Nous allons découvrir des personnages dans deux périodes différentes à savoir en 1939 (la France est en guerre) et 2014, nous serons dans des temps beaucoup plus modernes.  Je pense que découvrir le secret que les deux époques ont en commun, va être très excitant.
Je vous laisse donc sur ces belles paroles. N'hésitez pas à commenter cet article si d'aventure, vous avez lu le roman de Sarah VAUGHAN, je suis curieuse de connaître vos avis. Mais attention, à la publication de ce billet, je n'aurais pas lu le livre (sinon je ne respecterais pas le jeu) alors ne spoilez pas !!
A très bientôt pour notre prochain rendez-vous qui aura lieu mercredi 16 août !

Néfertiti

lundi 7 août 2017

"Ce que le jour doit à la nuit" de Yasmina Kadra

UN CHEF D’ŒUVRE
Public : Adultes
Éditions : Pocket
441 pages
Adaptation cinématographique
Prix : 7.80€
Sortie en poche 3 septembre 2009
Résumé de la quatrième de couverture

Algérie, années 1930. Les champs de blés frissonnent. Dans trois jours, les moissons, le salut. Mais une triste vient consumer l'histoire. Le feu. Les cendres. Pour la première fois, le jeune Younes voit pleurer son père. 
Confié à son oncle pharmacien, dans un village de l'Oranais, le jeune garçon s'intègre à la communauté pied-noire. Noue des amitiés indissolubles. Et le bonheur s'appelle Emilie, une "princesse" que les jeunes gens se disputent. Alors que l'Algérie coloniale vit ses derniers feux, dans un déchaînement de violences et de trahisons, les ententes se disloquent. Femme ou pays, l'homme ne peut jamais oublier un amour d'enfance...

Ma chronique

Ils ont tout pour être heureux, jusqu'à cette fameuse nuit où tout bascule. La famille débarque alors dans une ville ...en ville... mais le père ne veut aucune aide de la part de sa famille, il souhaite se débrouille tout seule. Seulement, au bout d'un moment, il se rend compte qu'il ne peut pas tout assumer et décide à alors de confier son jeune fils à son frère. Ce dernier a une vie plutôt aisé et sera plus à même d'apporter ce qu'il faut à l'éducation du jeune Younès.

Dans ce livre, nous sommes vite confrontés à la dur réalité des récoltes, et lorsque les familles perdent tout et se retrouvent sans rien du jour au lendemain.
 Comme je l'ai dit plus haut, le jeune Younès part vivre et grandir avec le frère et la femme de son père. Il va connaître autre chose que la misère grâce à la décision de son père.

Tout au long du livre, j'ai pris beaucoup de plaisir à le voir grandir, évoluer et voir les décisions qu'il peut prendre en certaines circonstances. J'apprécie également son côté fidèle envers ses amis...mais est-ce que cela va durer ?!

La plume de l'auteur est superbement, irrémédiablement parfaite. Les mots coulent sur la langue comme si nous y étions nous même. Et je ne peux que recommander cet auteur. 

Lorsque je quittais mon roman pour le poser, j'éprouvais beaucoup de plaisir à le reprendre et à poursuivre ma lecture. 
Les dialogues entre les protagonistes sont efficaces et nous comprenons rapidement où l'auteur veut nous emmener. Malgré tout, il reste quelques mystères... les mystères de la vie.

J'adore la manière dont l'auteur décrit Oran, voici un passage :
" Belle, coquette, consciente de la fascination qu'elle exerçait sur les étrangers, elle s'embourgeoisait en catimini, sans fard ni fanfare, convaincue qu'aucune bourrasque - pas même la guerre en train de l'éclabousser - ne saurait freiner son essor. Née d'un besoin de séduire, Oran, c'était d'abord le chiqué. On l'appelait la Ville américaine, et toutes les fantaisies du monde seyaient à ses états d'âme. Debout sur sa falaise, elle regardait la mer, faussement languissante, rappelant une belle captive guettant du haut de sa tour son prince charmant. Pourtant, Oran ne croyait pas trop au large, ni au prince charmant. Elle regardait la mer juste pour la tenir à distance. Le bonheur était en elle, et tout lui réussissait.
Nous étions sous le charme." 

J'ai particulièrement apprécié lors de ma lecture que le thème de l'amitié se maintient jusqu'aux dernières pages du roman, il est réellement agréable d'aller jusqu'aux derniers lignes, derniers mots.

Un autre détail ( bien sûr ce n'est évidement un énorme détail les amis) qui m'a énormément plu avant même de rentrer dans le vif du sujet, il s'agit du titre du roman qui me renvoie à plein de mystères. Il donne justement envie de découvrir les pensées de Yasmina Kadra derrière ce titre qui donne beaucoup d'espoir aux lecteurs, et m'en a beaucoup donné également.

Yasmina Kadra a déjà écrit beaucoup de romans. Il s'agit, pour ma part, du premier que je lis, et que je peux vous dire que je ne vais pas m'arrêter à celui-ci...un chef d’œuvre.


Pour aller plus loin




Ma notation



 A bientôt les amis pour un nouvel article qui sera publié très rapidement.
En attendant, je vous souhaite de belles lectures.