Membres

dimanche 27 septembre 2015

"Tiré à quatre épingles" de Pascal Marmet

 
Edition ; Michalon
270 pages
Prix : 18 €
Broché : le 21 mai 2015
 
Quatrième de couverture
 
Parmi les milliers de voyageurs, Laurent erre serre seul dans le hall de la gare de Lyon, l'air paumé. Il vient de rater son CAP boulangerie et sa mère l'a mis dehors. Samy, escroc à la grande gueule, le repère rapidement. Il a bien l'intention de profiter de la naïveté de ce gamin aux chaussures vertes et l'entraîne dans un cambriolage. L'appartement dans lequel ils pénètrent est une sorte d'antichambre du musée des Arts premiers et regorge de trésors africains. Mais ils tombent nez à nez avec la propriétaire et collectionneuse. Comme elle s'est blessée en tombant dans les escaliers, ils lui viennent en aide avant de s'enfuir. Pourtant, quelques heures plus tard, elle est retrouvée morte, abattue de cinq balles tirées à bout portant.
Le commandant Chanel, chargé de l'enquête, s'enfonce alors dans l'étrange passé de cette victime, épouse d'un ex-préfet assassiné quai de Conti peu de temps auparavant.
 
 
Mon avis
 
Un bouquin qui se lit tambours battants.
Il s'agit d'un policier doncnous parlons de meurtre, nous parlons d'enquête évidemment. Sur ce point, vous allez me dire, il n'y a rien d'original...Néanmoins, c'est ce que l'on nomme "un policier". En revanche, l'auteur puise son originalité sur la façon dont ça se passe et dont l'enquête est menée
 (à vous de lire pour en savoir plus).
Le personnage principal est quelqu'un de seul et compte bien le rester. C'est dommage il semble bien, je l'imagine plutôt beau mec malheureusement encore un qui préfère son boulot à une vie de famille posée.
On ne peut pas lui reprocher car il est bon dans ce qu'il fait... il est d'ailleurs reconnu comme tel dans son milieu professionnel.
 
J'ai bien aimé Alex alias Laurent. Tout d'abord, le premier sentiment qui nous vient à l'esprit, ça va être "ohh le petit con" mais ensuite,
j'ai ressenti de la gentillesse dans ses agissements... serviable même. Ce jeune homme est tout simplement paumé.
 
Vous l'aurez donc compris j'ai pris beaucoup de plaisir à la lecture de ce roman. Je l'ai savouré. Il se lit très bien. On peut dire que l'auteur sait créer du suspense et ça donne envie d'aller jusqu'où du livre.
 
Je dois dire aussi qu'il m'a amusé. En effet, au début, le commandant Chanel apprend que le 36 quai des orfèvres va déménager car ils sont trop à l'étroit et voilà ce qu'il se dit :
"S'ils savaient cette expulsion du 36, les Maigrets tels que Bouvier, Ducret, Jobard ou Roger Le Taillanter, l'ancien patron de la mondaine, s'en retourneraient dans leur tombe. Et qu'allaient-ils installer à la place ? Il priait pour que ce ne soit pas un MacDo ou des boutiques de mode [...]"
Avouez que ça serait hilarant qu'un Macdo se construise à la place du fameux "36 quai des orfèvres"...enfin ça ne ferait sûrement par rire tout le monde.
 
Je pense que, dans ce roman, l'intérêt de l'auteur est de tenir en haleine ses lecteurs et c'est bien réussi !!
 
 
Pour vous faciliter la vie
 
Si vous êtes intéressés par ce policier accrocheur alors n'hésitez plus et cliquez :
 

 Remerciements
 
Je tenais à remercier Pascal Marmet pour m'avoir permis de découvrir "tiré à quatre épingles" ainsi que
son petit mot d'accompagnement ;)
 
A bientôt pour de nouvelles aventures livresques les passionnés !!!

4 commentaires: